Pages de cahier de maternelle vierges pour toutes les activités à la maison

   A partir de demain lundi 16 mars 2020, les enfants vont travailler à la maison afin de lutter contre le COVID-19 collectivement. Ils vont être gardés par des personnes différentes (parents aux métiers divers, ATSEMS, Assistantes maternelles, Éducatrices de Jeunes Enfants, auxiliaires de puériculture, étudiants, voisins, grands-parents etc.) qui n’ont pas forcément de cahiers de maternelle à domicile. Ne sortez pas pour en acheter, voici des modèles à imprimer. J’ai repassé sur toutes les lignes afin que le rendu soit net.

Cahiers de maternelle

A l’école maternelle, on utilise le plus fréquemment 3 grandes catégories de cahiers. On commence en général par le 1. pour aller progressivement vers le 3, plus rarement le 4 :

1. Le double lignage 3 mm : l’enfant écrit entre les deux petites lignes écartées de 3 mm, une ligne au-dessus et une en-dessous servent de buttée pour les lettres montantes et descendantes.

Page vierge cahier maternelle 3 mm

2. Le double lignage 2 mm : l’enfant écrit entre les deux petites lignes écartées de 3 mm, une ligne au-dessus et une en-dessous servent de buttée pour les lettres montantes et descendantes. C’est plus difficile car les lettres vont être plus petites.

Page vierge cahier maternelle 2 mm

3. Le seyes agrandi (grands carreaux agrandis) : c’est le lignage « grands carreaux » que tout le monde connait mais plus gros. Il mène l’enfant en douceur vers le 4.

Page vierge cahier maternelle seyes agrandi grands carreaux agrandis

4. Le seyes (grands carreaux) que je n’ai pas reproduit, qui est utilisé en élémentaire, collège, lycée, supérieur…

Ces modèles imprimables peuvent vous servir pour toutes les activités, tous les domaines, pas uniquement l’écriture et ils peuvent servir également aux élèves de CP.

Veillez à ce que chaque enfant garde son crayon à papier personnel.

Bon courage à toutes et à tous.

Impact de l’entraînement en conscience phonologique sur la production d’écrits

L’entraînement régulier en conscience phonologique en maternelle a plusieurs impacts, dont celui de permettre à l’élève de produire des écrits en autonomie au CP, ce qui renforce son apprentissage de la lecture. L’enfant pense à ce qu’il veut écrire, il respecte l’ordre des mots, découpe chaque mot dans sa tête, en syllabes, puis chaque syllabe en phonèmes, toujours en respectant l’ordre. Il a appris à fusionner les phonèmes et les syllabes, il n’a donc pas de problème pour savoir où il en est. Il connait quelques conversions phonèmes-graphèmes et quand il est bloqué, il dit « Maîtresse comment on écrit [∫] « .

Ce qu’il ne peut pas savoir (il ne sait pas encore lire)  : où doit-on couper les mots et l’orthographe. Mais pour le reste, c’est la maîtrise d’un grand travail de réflexion en autonomie permettant de passer de l’oral à l’écrit !

Voici quelques exemples :

Dès octobre :

20190411_10415720190411_104210.jpg

20190411_10425020190411_104222

20190411_104232

Il y a des « e » à la fin de certains mots, car l’enfant l’a bien remarqué : en français plein de mots se terminent par un « e » !

Cubes de production d’écrits

Afin de travailler la production d’écrits avec les élèves (en petits groupes, individuellement…), notamment la dictée à l’adulte, je vous propose un gros cube.

Sur ses différentes facettes, sont inscrits « Qui ? » « Où ? » « Quand ? » « Quoi ? » « Pourquoi ? » « Comment ? ». Chaque mot est écrit d’une couleur. Une gommette en haut et à gauche permet de lire dans le bon sens. Un élève lance le dé.

Gros cube prod d'écrits

Imaginons que la face « Qui ? » apparaisse ; un enfant lance alors le petit cube rouge contenant 6 propositions de personnes ( le maître/la maîtresse ; papa ; maman ; nounou ; mon copain/ma copine ; moi (soit l’enfant lui-même)).

L’histoire commence, le personnage est désigné par le hasard. Un autre enfant relance le gros dé. C’est la facette « Quoi ? » qui apparait. Un élève lance le petit cube vert afin de savoir ce qu’il convient d’écrire (Écrire une recette ; réaliser une affiche…). Et ainsi de suite…

Petits cubes qui que où

Qui gros cube et petit cube

Le cube « Qui ? »

 

 

 

 

 

Vous pouvez également, afin de travailler en pédagogie différenciée, créer des petits cubes avec des images pour les petites sections ; des cubes avec mots et images etc… Chaque enfant pouvant choisir le cube qui lui convient à un moment donné.

Petits cubes écriture et image

Voici la fiche patrons : Cubes production d’écrits patrons

Mais bien sûr, vous choisissez avec les enfants ce que vous souhaitez écrire.

Je vous souhaite de belles productions d’écrits !

Apprendre le retour à la ligne grâce aux arts

Le retour à la ligne pose problème en maternelle et l’enseignant le repère, le plus souvent, lorsque les enfants réalisent une production d’écrits. Cela laisse à penser que s’il est logique pour eux d’effectuer le retour à la ligne en repartant à droite lorsqu’ils écrivent une phrase par exemple, ils risquent de faire la même chose lorsqu’ils lisent, regardent les écrits d’un album… et cela reste difficilement repérable par l’enseignant.

Afin d’apprendre le retour à la ligne aux élèves de MS/GS, je vous propose une fiche de préparation leur permettant de s’exercer en réalisant une activité artistique.

La production artistique en peinture, dirigée pour atteindre un objectif de lecture-écriture, permet de dédramatiser une difficulté et motive les enfants. C’est le propre de l’école maternelle, pouvoir travailler un objectif précis en convoquant un autre domaine. C’est ce qui fait peur également aux enseignants débutants. J’espère que cet exemple pourra contribuer à les rassurer.

Les précautions à prendre concernant l’orientation de la feuille, la position des enfants et la place du matériel sont indiquées pour un bon déroulement.

Belle découverte !

Fiche de préparation Retour à la ligne

FICHE DE PRÉPARATION MS-GS Retour à la ligne

 

Fiche pédagogique production d’écrits MS : écrire la suite d’une histoire et créer un livre

Voici une fiche de préparation réalisée dans une classe de moyenne section (4 ans) ; elle peut donc être réalisée en grande section.

Pourquoi faire de la production d’écrits en maternelle, sous forme de dictée à l’adulte ?

La production d’écrits représente la moitié de l’apprentissage de la lecture. En effet, l’enfant doit savoir décoder (déchiffrer et comprendre ce qu’il lit) soit convertir les graphèmes (écrit) en phonèmes (oral) mais aussi encoder, soit convertir de l’oral (phonèmes) en écrit (graphèmes). Il est donc important de produire de l’écrit sous forme de dictée à l’adulte afin, d’une part, d’apprendre à l’enfant à encoder (ce qui sera renforcé par l’entraînement en conscience phonologique) et d’autre part, d’apprendre collectivement comment on construit un écrit. En élémentaire, si l’on poursuivait cette technique d’apprentissage de la production écrite, peut-être que moins d’enfants de 9-10 ans seraient paniqués à l’idée d’écrire quelque chose tout seuls dans leur cahier…

FICHE DE PREPARATION MS Production d’écrits 1 Ecrire suite histoire