Écriture des capitales d’imprimerie contenant un trait vertical

Je vous propose un fichier autonome (modifiable si vous le souhaitez) « Écriture des lettres capitales avec un trait vertical«  sous la forme d’un lutin, que vous pouvez disposer à un atelier périphérique. Il correspond à la petite section et la moyenne section mais peut tout à fait être utilisé en grande section.

Bien sûr, des séances auront été réalisées au préalable mais ce fichier contient des pages orientées (point rouge en haut et à gauche) ; les lettres capitales contenant un trait vertical et la décomposition des tracés avec le moins de levés de crayon possibles, dont l’ordre et le sens sont symbolisés par des petites flèches. Il facilite ainsi le travail en autonomie.

Fichier autonome Lettres capitales avec trait vertical

Fichier autonome Écriture capitales d’imprimerie avec trait vertical PS-MS-GS

Fichier autonome Écriture capitales d’imprimerie avec trait vertical PS-MS-GS

En complément, un cube afin de toucher des traits verticaux : le point rouge permet à chaque fois à l’enfant de bien positionner la face du cube (les traits sont en peinture 3D) et il doit toucher-suivre le trait de haut en bas. De la même façon, un cube avec les lettres capitales contenant un trait vertical : ici le B est en pâte à bois. Les cubes lettres peuvent être réalisés par les enfants en atelier dirigé.

Toucher les lettres tout en prononçant leur nom, permet à certains élèves de réaliser cet apprentissage (apprendre, comprendre et mémoriser) là où cela leur est impossible lorsqu’elles sont imprimées sur du papier !

Cube trait vertical orientéCube lettres à toucher avec trait vertical

Au prochain lutin !

Correspondances entre les écritures en pédagogie différenciée

Les correspondances entre les trois écritures (cursive, scripte minuscule et scripte majuscule (capitale)) font partie des programmes de l’école maternelle de 2015, domaine 1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions ; 1.2. L’écrit : découvrir le principe alphabétique. Il est attendu des enfants qu’ils reconnaissent les lettres de l’alphabet, les correspondances entre les trois manières de les écrire et de savoir copier à l’aide d’un clavier.

Pour aider les élèves à apprendre les correspondances entre les différentes écritures, nous pouvons leur proposer des alphabets. Comme ils n’apprennent pas tous de la même manière, je vous en propose plusieurs, de façon à ce que chaque élève puisse à un moment donné choisir le support qui correspond le plus à ses besoins : entre 2 et 4 écritures (j’ai ajouté les majuscules en cursive que les grands aiment écrire au début de leur prénom) ; des plans verticaux et horizontaux ; des alphabets colorés pour un meilleur repérage d’une même lettre en évitant les confusions b,d,p, q par exemple ; un alphabet AZERTY pour écrire sur l’ordinateur ; des lettres bien espacées… et j’ai complété l’écriture cursive à la main car un ordinateur ne sait pas reproduire les imperfections de l’écriture humaine !

Bonne découverte, appropriation et création…  à compléter avec votre écriture cursive et à plastifier !

Correspondances entre les trois écritures

Tableau de correspondances 2 écritures scriptes avec couleurs

Tableau de correspondances 2 écritures scriptes AZERTY pour travail sur ordinateur

Tableau de correspondances 2 écritures scriptes en horizontal avec espacements

Tableau de correspondances 3 écritures en horizontal

Tableau de correspondances 3 écritures en vertical

Tableau de correspondances 4 écritures dont scripte à la main en horizontal

Tableau de correspondances 4 écritures dont scripte à la main en vertical

Tableau de correspondances 4 écritures en horizontal

Tableau de correspondances 4 écritures en vertical

Tableaux de correspondances 4 écritures en horizontal Ordres différents

 

Calendriers collectifs et individuels

Comme annoncé dans la progression « Rituels Calendriers » (post du 18/09/2017), voici quelques exemples de calendriers collectifs et individuels afin de différencier votre pédagogie et ainsi répondre à  l’hétérogénéité d’une classe. En effet, si les rituels structurent les notions d’espace et de temps, leur mise en œuvre ne peut se réduire à un travail collectif où un seul calendrier serait mis à jour quotidiennement par un seul élève, les autres demeurant spectateurs. Je vous propose donc des calendriers répondant aux principes suivants :

  • La réalisation des calendriers par les élèves leur permettant de les utiliser par la suite, individuellement et/ou collectivement.
  • Des calendriers présentés dans les trois écritures (programmes de 2015).
  • Des calendriers verticaux et horizontaux répondant à des modes d’appropriation, de mémorisation différents chez les élèves.
  • Un exemple réalisé en peinture à relief favorisant la mémorisation par le toucher ; le visuel et l’auditif étant majoritairement utilisés en classe.
  • Une graduation dans la réalisation (du jour vers le mois).

A chaque élève son modèle de calendrier et l’envie et la possibilité d’en changer !

Calendrier collectif toucher

 

Calendrier collectif jours et mois en vertical

Calendrier collectif jours en horizontal

Calendrier ind4

Calendrier ind 1 Calendrier ind2

Calendrier ind3 Calendrier ind5

Calendriers individuels jours patron

 

L’orientation du support

Lors d’activités de graphisme, lecture, écriture (au sens large), il est nécessaire d’orienter le support (feuille, bac à sable…) de manière à ce que l’enfant puisse lui-même le prendre dans le bon sens, y compris lorsque la feuille est vierge.

Ce qui est naturel, automatisé  pour un adulte, à savoir prendre un support dans le bon sens, ne l’est pas pour un jeune enfant ne sachant ni lire ni écrire, mais cela doit lui être enseigné.

J’utilise un petit rond coloré (ou une petite gommette ronde) positionné en haut et à gauche du support.

Feuille blanche orientée 1  Feuille blanche orientée 2.JPG

Les consignes orales ne peuvent remplacer ce symbole visuel car « prends ta feuille dans le sens de la hauteur » alors que la feuille est posée sur la table, est une consigne difficilement compréhensible pour un enfant de 4-5 ans dont le « haut » est une notion qui s’est construite en rapport avec le plafond, le plus souvent.

Outre le fait de saisir le support dans le bon sens, cela permet à l’enfant d’acquérir le sens de lecture-écriture lui évitant, par exemple, d’écrire le prénom au milieu de la feuille.

Et quelquefois, le support ne peut être pris ! Mais il sera quand même orienté, permettant ainsi, à l’enfant, de se positionner par rapport au support.

Orienter un support dans le sable 1     Orienter un support dans le sable 2

Un petit mot pour commencer

Bienvenue sur mon blog dédié à l’enseignement-apprentissage à l’école maternelle.

Vous pouvez découvrir les différentes catégories qui seront alimentées au fur et à mesure. je vais partager des documents directement utilisables en classe tout en justifiant le plus souvent leur conception et la réflexion qui ont permis leur création.

Enseignant-chercheur à l’ESPE, je partagerai également mes recherches, mes cours, des bibliographies, des interventions en formation continue des professeurs des écoles et la préparation de la seconde épreuve orale du CRPE intitulée « Connaissance du système éducatif« .

Bonne lecture et bonne appropriation !

Sophie Briquet-Duhazé

Classe