Bienvenue dans deux classes maternelles québécoises

J’ai eu la grande chance d’être  reçue dans deux classes de maternelle cinq ans à Longueuil, près de Montréal. Je remercie chaleureusement Annik Fréchette et Martine Lapierre de m’avoir ouvert les portes de leurs classes. Merci à la directrice de l’école primaire Armand Racicot et à Catherine Turcotte de l’UQAM qui a organisé cette rencontre.

L'école primaire

La classe d'AnnickLa classe de Mme Annik

Les enseignantes appellent les enfants « les amis » et les enfants appellent les enseignantes Madame Annik, Madame Martine. Chaque classe compte 18-20 élèves de 5 ans mais il n’y a pas d’ATSEM. Les horaires sont : 9h25-11h50 et 13h10-15h35 les lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi.

Classe Mme MartineCasiers individuels des enfantsLes casiers individuels des élèves dans le couloir.

Meubles de rangement

 

Le tapis de regroupement         Le coin regroupement et le TBI

Le coin d'enrichissement        Le coin d’enrichissement

Un vrai délice « La confiture de mots doux » pour les mamans. Les enfants confectionnent des petites phrases à l’aide de mots proposés et remplissent progressivement leur petit pot qu’ils offriront à leur maman.

La confiture de mots doux             Mots pour les phrases confiture de mots doux

En maternelle 5 ans, on apprend à compter jusqu’à 100. Au 100ème jour d’école (à peu près le 15 février) une grande fête est organisée au Québec et chaque enfant apporte sa collection de 100 objets (petites voitures, images etc.).

Les 100 premiers jours d'école

Deux objets insolites pour moi, le lézard qui pèse 2 Kg et qu’un enfant peut mettre sur ses épaules lorsqu’il est triste par exemple, pour être soulagé, apaisé. Et le Time Timer qui permet de décompter le temps pour une activité individuelle, s’impliquer dans une tâche pour une durée déterminée…une autre façon d’appréhender le temps.

Lézard de 2 kilosTime timer

En mai, tout le Québec compte les cubes d’énergie. Chaque enfant peut consigner un cube d’énergie dès qu’il atteint 15mn d’activité physique. Les enfants ont donc danser au coin regroupement sur des musiques rythmées. J’ai échangé avec les enfants à propos du vocabulaire : une trousse française est un étui à crayons au Québec ; le crayon à papier est un crayon à mine ou un crayon de plomb et les crayons de couleurs et les feutres sont des crayons de bois et des crayons de feutre.

Merci à tous les amis des deux classes et à Annik et Martine pour ce partage unique qu’elles nous offrent à tous ! J’ai été chanceuse !

Elles débutent ce tour du monde de l’école maternelle.

A vous de témoigner si vous le souhaitez !

 

Le dessin de l’enfant, le dessin du bonhomme

Voici le second cours à lire intitulé « Le dessin de l’enfant, le dessin du bonhomme« .

Outre les différents types de bonhomme qui précèdent et suivent le fameux « bonhomme têtard », vous pourrez puiser des ressources vous permettant de définir des objectifs d’apprentissage. Pour rappel, un espace dessin aménagé (outils et supports) est recommandé dans les programmes de 2015.

Gestion de classe

Cours à lire Le dessin de l’enfant, le dessin du bonhomme S. Briquet-Duhazé

 

Le(s) socle(s) commun(s)

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture de 2016 (appliqué depuis la rentrée 2016, texte de 2015) couvre la période du CP à la 3ème, ce qui implique une connaissance de ce texte par les enseignants de maternelle afin qu’ils puissent projeter les apprentissages qu’ils réalisent comme autant d’atouts pour la future scolarité de leurs élèves.

Je vous propose le texte officiel du socle commun de 2016 ainsi qu’une fiche résumé et je joins le précédent socle commun de connaissances et de compétences de 2006.

L’ensemble peut servir aux enseignants, aux directeurs et aux candidats au Concours de Recrutement de Professeurs des Écoles, dans le cadre de l’épreuve orale « Connaissance du Système Éducatif ».

Documents officiels

Socle commun de connaissances de compétences et de culture 2016 BO n°17 du 23 avril 2015

Résumé Socle commun de connaissances, de compétences et de culture de 2016

Socle commun de connaissances et de compétences 2006 BO n°29 du 20 juillet 2006

Mon assise de la maternelle

     Bien-sûr, l’école maternelle joue un rôle important dans la scolarisation et la réussite future de l’élève. Cependant, l’école maternelle telle que nous la connaissons aujourd’hui ressemble encore beaucoup à la maternelle d’hier. L’École, c’est dans ses missions, doit suivre l’évolution de la société.

J’ai toujours lu dans les écrits de chercheurs, dans les programmes et depuis très longtemps… que le langage oral est au cœur des enseignements en maternelle, sa maîtrise prépare l’apprentissage de la lecture, l’école maternelle peut compenser les inégalités entre enfants, en vocabulaire… Qui en douterait aujourd’hui ? Mais la question n’est plus là. Tout le monde est d’accord. Maintenant, ce ne sont pas les textes scientifiques, ministériels… qui sont à modifier mais il s’agit plutôt de vérifier l’adéquation entre ce que dit la recherche, les textes officiels et la réalité dans une classe :

  • Un enfant parle et apprend à parler parce qu’il est entouré d’adultes qui lui parlent. La réalité est que c’est l’enseignant qui est entouré de beaucoup d’enfants. Dans la structure d’une classe, le professeur des écoles s’adresse à 25/30 élèves pour donner beaucoup de consignes dans une journée, comme un universitaire s’adresserait à un amphithéâtre et non à des étudiants individuellement. Cette façon de faire ne correspond pas à ce qui est requis et ne peut pas permettre d’augmenter la maîtrise du langage oral chez tous les élèves de maternelle. Ce n’est pas une question de pédagogie ou de didactique, ce n’est pas une question de « à qui est la faute » ou de « référentiel de compétences de l’enseignant ». L’enseignant est compétent pour le faire mais les conditions d’enseignement proposées ne permettent pas d’atteindre ce grand objectif aujourd’hui. C’est comme si l’on demandait à un maçon de construire un mur en 5 heures alors qu’en tant que professionnel, avant même de commencer et au regard de son expérience et de ses compétences, il sait fort bien qu’il n’y arrivera pas qu’il ne peut pas y parvenir. Il commence tout de même, et au bout de cinq heures, il a construit 1/3 du mur. Posons-nous les questions suivantes : était-il motivé pour le faire sachant qu’avant de commencer, il échouerait ? S’est-il impliqué et appliqué pour construire ce morceau de mur ? Était-il heureux de travailler ? Envisageait-il des compliments, une reconnaissance de ses supérieurs ? Était-il concentré dans la réalisation d’un travail bien fait au point d’avoir veillé à des fondations solides ? Le mur, lui, va-t-il tenir longtemps, affronter les coups de vents de l’existence ?

Le mur

Quelles solutions proposer :

  • Augmenter le nombre d’adultes. Compter l’ATSEM comme adulte référent et former les ATSEMS comme l’on forme les enseignants mais les enseignants sont trop peu formés à enseigner en maternelle aujourd’hui.
  • Il est nécessaire qu’il y ait plus d’adultes de manière à ce que l’enseignant s’adresse réellement à un ou plusieurs enfants comme cela se passe dans une famille, chez une nourrice agréée voire en crèche… mais pas à l’école maternelle ou pas souvent.
  • Il faudrait surtout diminuer le nombre d’élèves par classe si l’on veut en même temps, travailler l’efficacité (savoir que l’on va réussir avant de commencer), le bien-être (l’enseignant s’est préoccupé de moi), lutter contre la violence (un petit qui a pour expérience un bain de foule à 3 ans dans son école se développe-t-il harmonieusement ?), encourager, être en capacité de voir les progrès, répondre très vite à un besoin et enseigner vraiment, ce qui aurait pour effet également, le bien-être des enseignants, des ATSEMS… Avec moins d’élèves, il y aura plus d’affectif à retrouver, à donner.
  • Faire sauter les cloisons : beaucoup de professionnels œuvrent auprès des jeunes enfants, très peu se connaissent, connaissent ce que font les autres. Tous dépendent de Ministères différents et surtout tous ne reçoivent pas la même formation. Faire sauter les cloisons, ce n’est pas créer un jardin d’enfants à la place de l’école maternelle mais c’est faire que chacun garde ses spécificités professionnelles tout en partageant des savoirs sur ce qu’est un enfant, son développement… Tout le monde parle du développement de l’enfant, personne ne reçoit la même formation (professeur des écoles, éducateur de jeunes enfants, puériculteur…). La formation reçue a-t-elle été mise à jour ? Tous ont-ils reçu une formation sur ce point ?

Le langage oral et le langage écrit c’est l’affaire de tous les professionnels de la petite enfance. Aujourd’hui, c’est l’illettrisme qui est l’affaire de tous (enseignants, Ministères, entreprises, associations…).

Pourquoi ne pas partager « Comment enseigner le langage oral » alors que beaucoup de professionnels parlent aux enfants. Pourquoi ne pas partager « Comment on apprend à lire aujourd’hui à un enfant » alors que c’est la raison pour laquelle nous mettons en œuvre des remédiations ? Si nous partageons tous ces savoirs et que nous les mettons en œuvre dans un cadre adéquat, sans nul doute, nous pourrons obtenir des résultats conformes aux intentions. Il ne s’agit pas que tous enseignent et sachent enseigner bien-sûr mais il s’agit de posséder les savoirs nécessaires pour aider un enfant au moment où il en aura besoin.

Dernière proposition : les ATSEM méritent un salaire qui correspond à leurs compétences, à la formation qu’elles vont recevoir, à toutes les tâches qu’elles remplissent et elles participent à l’apprentissage du langage oral des enfants. Elles ne s’occupent pas des enfants, elles s’en préoccupent  et participent à leur éducation !

Tout en bas du mur, on devine une fleur… prête à grandir.

 

 

Productions plastiques et visuelles (3ème partie, en route vers l’écriture)

Il s’agit, au travers de ces trois fiches de préparation, d’apprendre des gestes et de maîtriser des compétences d’écriture : apprendre à écrire en dessinant, en créant et donc avec plaisir et décontraction ! La bienveillance en fiches de préparation.

La recherche esthétique, la foison des couleurs, le plaisir de déchirer (non admis en écriture sur un cahier !)… au service de la dissociation, l’articulation du poignet, la maîtrise de la pince, l’ajustement de la pression, le sens de lecture-écriture et comprendre ce que signifie écrire sur une ligne et entre deux lignes.

Et avec tout cela, on encourage tous les enfants, on les félicite et on croit en eux, évidemment !

Fichier art

 

FICHE 11 Papier déchiré

FICHE 12 Peinture au carton

FICHE 13 Empreintes à l’éponge

 

 

 

Le cahier de carrière

Cet outil n’est pas un outil institutionnel obligatoire mais plutôt un outil personnel qui permet de gérer sa carrière au fil de temps. Un professeur des écoles mesure le temps gagné lorsqu’il replonge dans son cahier de carrière afin de renseigner la fiche de renseignements demandée par l’Inspecteur de l’Éducation Nationale en début d’année, lorsqu’il remplit un dossier d’inscription pour une reprise d’études, une inscription à un examen professionnel etc. Tout acte professionnel qui, en règle générale, implique une rétrospective précise et datée de son parcours.

Bonne lecture !

Cahier de carrière

Le cahier de carrière

Statut de l’ATSEM

Le Journal Officiel n°52 du 3 mars 2018 a modifié le statut de l’ATSEM.

JO n°52 du 03 mars 2018 ATSEM

ATSEM

A retenir :

Les ATSEMs sont chargés :

  • de l’assistance aux enseignants pour l‘accueil et l’hygiène des enfants ;
  • de la préparation et la mise en état de propreté des locaux et du matériel.

Les ATSEMS :

  • appartiennent à la communauté éducative ;
  • peuvent participer à la mise en œuvre des activités pédagogiques prévues par les enseignants et sous la responsabilité de ces derniers ;
  • peuvent assister les enseignants dans les classes  accueillant des enfants à besoins éducatifs particuliers ;
  • peuvent être chargés de la surveillance des enfants des classes maternelles dans les lieux de restauration scolaire ;
  • peuvent être chargés, en journée, de l’animation dans le temps périscolaire ou lors des accueils de loisirs en dehors du domicile parental de ces enfants.

J’ajoute le texte officiel de 1992 sur le statut de l’ATSEM :

JO n°201 du 30 août 1992 ATSEM

 

Correspondances entre les écritures en pédagogie différenciée

Les correspondances entre les trois écritures (cursive, scripte minuscule et scripte majuscule (capitale)) font partie des programmes de l’école maternelle de 2015, domaine 1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions ; 1.2. L’écrit : découvrir le principe alphabétique. Il est attendu des enfants qu’ils reconnaissent les lettres de l’alphabet, les correspondances entre les trois manières de les écrire et de savoir copier à l’aide d’un clavier.

Pour aider les élèves à apprendre les correspondances entre les différentes écritures, nous pouvons leur proposer des alphabets. Comme ils n’apprennent pas tous de la même manière, je vous en propose plusieurs, de façon à ce que chaque élève puisse à un moment donné choisir le support qui correspond le plus à ses besoins : entre 2 et 4 écritures (j’ai ajouté les majuscules en cursive que les grands aiment écrire au début de leur prénom) ; des plans verticaux et horizontaux ; des alphabets colorés pour un meilleur repérage d’une même lettre en évitant les confusions b,d,p, q par exemple ; un alphabet AZERTY pour écrire sur l’ordinateur ; des lettres bien espacées… et j’ai complété l’écriture cursive à la main car un ordinateur ne sait pas reproduire les imperfections de l’écriture humaine !

Bonne découverte, appropriation et création…  à compléter avec votre écriture cursive et à plastifier !

Correspondances entre les trois écritures

Tableau de correspondances 2 écritures scriptes avec couleurs

Tableau de correspondances 2 écritures scriptes AZERTY pour travail sur ordinateur

Tableau de correspondances 2 écritures scriptes en horizontal avec espacements

Tableau de correspondances 3 écritures en horizontal

Tableau de correspondances 3 écritures en vertical

Tableau de correspondances 4 écritures dont scripte à la main en horizontal

Tableau de correspondances 4 écritures dont scripte à la main en vertical

Tableau de correspondances 4 écritures en horizontal

Tableau de correspondances 4 écritures en vertical

Tableaux de correspondances 4 écritures en horizontal Ordres différents

 

Modèles de fiches de préparation modifiables

Voici les modèles de fiches de préparation en .docx de manière à pouvoir les modifier et/ou travailler directement sur ces supports. J’ai remplacé « compétences » par « ce qui est attendu des enfants » conformément aux programmes de 2015.

Image fiches de préparation

FICHE DE PRÉPARATION modèle vierge n°1

FICHE DE PRÉPARATION modèle vierge n°2

FICHE DE PREPARATION modèle vierge n°3

 

 

 

ATSEM : CAP « Accompagnant éducatif petite enfance » et son référentiel des activités professionnelles

Le texte officiel créant le CAP « Accompagnant éducatif petite enfance » est paru au Journal Officiel du 13 avril 2017. Un « Référentiel des activités professionnelles «  y est adjoint. De quoi s’agit-il ?

La première session de ce nouveau CAP aura lieu en 2019. Il s’agit de former des professionnels intervenant auprès des enfants de moins de 6 ans. C’est un diplôme permettant à son titulaire d’exercer en EAJE (Établissement d’Accueil du Jeune Enfant : crèches, multi-accueil, haltes-garderies…), en école maternelle, en accueil collectif de mineurs, à son domicile, en MAM (Maison d’Assistants Maternels), au domicile des parents. Des passerelles sont donc possibles : un diplôme, plusieurs lieux de travail différents.

  • Le référentiel liste les activités communes aux différents contextes d’exercice professionnel : accompagner l’enfant dans ses découvertes et ses apprentissages (mise en œuvre des conditions favorables au jeu libre et à l’expérimentation, mise en œuvre d’activités d’éveil) ; prendre soin et accompagner l’enfant dans les activités de la vie quotidienne (réalisation des soins du quotidien et accompagnement de l’enfant dans les apprentissages, application des protocoles liés à la santé de l’enfant) ; inscrire son action dans le réseau des relations enfant-parents-professionnels (accueil de l’enfant et sa famille, partage d’informations avec l’équipe et les autres professionnels).
  • Le référentiel liste également des activités spécifiques aux différents contextes d’enseignement. Concernant l’activité en école maternelle :

          1. Assistance pédagogique au personnel enseignant : installation des ateliers, aide à la réalisation de l’activité d’un atelier, participation à la surveillance de la récréation sous la responsabilité de l’enseignant et en sa présence…

         2. Activités de remise en état des matériels et des locaux : rangement de la bibliothèque, nettoyage des locaux…

ATSEM

Plus de détails : JO 13 avril 2017 CAP Accompagnant Éducatif petite enfance

Félicitations et encouragements à toutes les ATSEMS dévouées et aux directrices-directeurs et adjoint(e)s qui déploient un relationnel de qualité et respectueux avec les ATSEMS ; c’est une des clés de la réussite de tous les enfants !

Cubes de production d’écrits

Afin de travailler la production d’écrits avec les élèves (en petits groupes, individuellement…), notamment la dictée à l’adulte, je vous propose un gros cube.

Sur ses différentes facettes, sont inscrits « Qui ? » « Où ? » « Quand ? » « Quoi ? » « Pourquoi ? » « Comment ? ». Chaque mot est écrit d’une couleur. Une gommette en haut et à gauche permet de lire dans le bon sens. Un élève lance le dé.

Gros cube prod d'écrits

Imaginons que la face « Qui ? » apparaisse ; un enfant lance alors le petit cube rouge contenant 6 propositions de personnes ( le maître/la maîtresse ; papa ; maman ; nounou ; mon copain/ma copine ; moi (soit l’enfant lui-même)).

L’histoire commence, le personnage est désigné par le hasard. Un autre enfant relance le gros dé. C’est la facette « Quoi ? » qui apparait. Un élève lance le petit cube vert afin de savoir ce qu’il convient d’écrire (Écrire une recette ; réaliser une affiche…). Et ainsi de suite…

Petits cubes qui que où

Qui gros cube et petit cube

Le cube « Qui ? »

 

 

 

 

 

Vous pouvez également, afin de travailler en pédagogie différenciée, créer des petits cubes avec des images pour les petites sections ; des cubes avec mots et images etc… Chaque enfant pouvant choisir le cube qui lui convient à un moment donné.

Petits cubes écriture et image

Voici la fiche patrons : Cubes production d’écrits patrons

Mais bien sûr, vous choisissez avec les enfants ce que vous souhaitez écrire.

Je vous souhaite de belles productions d’écrits !

Étiquette-prénom évolutive

Cette étiquette-prénom, qui peut être modifiée à souhait, vous permet de travailler en pédagogie différenciée. Selon les besoins, niveaux de chaque élève, vous pouvez afficher toutes les cases : prénom, photographie, portrait (dessin) et surtout la modifier à n’importe quel moment de l’année en fonction des compétences de chacun. Tous les élèves de la classe ont donc la même étiquette mais avec des volets ouverts ou fermés, différents.

Etiquette prénom dessin photo   choisir  une deuxième écriture  Etiquette prénom évolutive

Etiquette prénom photo cacher le portrait   Etiquette prénom écrit par l'enfant ne laisser qu’une écriture ou une autre Etiquette prénom en cursive enseignant L’enfant a écrit son prénom ou bien c’est l’enseignant…

Sur la bande du haut, vous pouvez positionner un scratch ou un aimant autocollant selon votre support. Voici le patron :

Étiquette prénom évolutive patron

Emploi du temps différencié

Je vous propose un emploi du temps moyenne et grande sections, que j’utilisais déjà dans ma classe mais revu bien sûr en fonction des programmes de 2015. Sa particularité est de tenter d’y inclure la pédagogie différenciée sans marquer les sections. Ainsi, il mentionne les ateliers pluridisciplinaires, les calendriers… du côté des activités au regard des domaines, mais aussi les modalités d’apprentissage liées aux programmes. Faire apparaître les liens école/famille, l’évaluation positive mais aussi les interactions entre élèves… c’est déjà de la bienveillance pédagogique.

Emploi du temps

Emploi du temps différencié MS-GS

Pour aller plus loin sur la différenciation pédagogique en maternelle :

Couverture ouvrage Différencier sa pédagogie Bordas 2005         Couverture ouvrage Différencier sa pédagogie à l'école maternelle 2009

J’ajoute un document permettant d’élaborer un emploi du temps surtout lorsque l’on débute en maternelle :

Construction d’un emploi du temps en maternelle

Comptines et phonèmes (suite) [i] i ; [o] o

Voici deux nouvelles comptines et des tableaux de mots permettant de travailler les domaines 1 (Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : l’oral, commencer à réfléchir sur la langue et acquérir une conscience phonologique) et/ou 3 (Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques : jouer avec sa voix et acquérir un répertoire de comptines et de chansons)  des programmes. Je joins à nouveau la fiche de préparation matrice.

Comptines et phonèmes

Comptines et phonèmes 3 [i] i

Comptines et phonèmes 4 [o] o

FICHE DE PRÉPARATION Comptines et phonèmes

 

 

Modélisation d’apprentissage d’un tracé graphique grâce au corps

20180114_162253              20180114_151651

Les belles lignes de la falaise d’Etretat

Le document Eduscol intitulé « Graphisme et écriture » comporte deux parties bien distinctes à ne pas confondre soulignant que les apprentissages graphiques n’ont pas vocation première de préparer la main à l’apprentissage de l’écriture. Néanmoins, les apprentissages graphiques visent des objectifs moteurs, de perception, de repérage dans l’espace, de motricité fine. L’habileté gestuelle ainsi comprise et pratiquée sera un atout pour l’écriture. Les programmes de 2015 le rappellent, le tracé graphique est le résultat.

Je vous propose donc une modélisation d’apprentissage, un processus dont l’aboutissement et uniquement l’aboutissement sera le tracé graphique sur feuille.

1.Donner l’objectif aux élèves: « Nous allons apprendre un graphisme décoratif qui vous permettra…».

2. Évaluer les compétences des élèves sur des grandes feuilles en leur proposant de faire le tracé graphique qu’ils souhaitent apprendre… Bien insister sur l’arrêt et la reprise en cours de tracé afin de vérifier l’exactitude du tracé. Exemple : certains élèves maîtrisent parfaitement l’enchaînement des boucles mais sont incapables de les reprendre après un arrêt momentané. Nous considérons que le geste n’est pas complètement automatisé. D’autres feront des vagues, quand d’autres encore auront une maîtrise parfaite du geste.

Evaluation graphisme

Trois groupes se dessinent : le premier qui doit apprendre le tracé graphique requiert toute l’attention de l’enseignant. Le second a besoin d’automatiser sous « surveillance partielle ». Le troisième peut commencer à réinvestir, aller plus loin… Les groupes ne s’exerceront pas en même temps.

3. Disposer des cordes de différentes longueurs dans la salle de jeux en reproduisant des boucles, des ponts… par exemple.

La salle de jeux peut être orientée comme une feuille (haut-bas, gauche-droite) en plaçant un cerceau rouge indiquant le haut à gauche (utiliser ce même symbole sur les feuilles, les supports comme le bac à sable… de façon à ce que l’enfant les prenne toujours dans le bon sens et y soit attentif). Les cordes ayant la même orientation, cela facilite le repérage dans l’espace. Entraînement en salle de jeux en marchant sur des boucles en corde. Comme les boucles sont de différentes hauteurs, cela permet les rotations des élèves et le travail en pédagogie différenciée (même consigne, même objectif mais pas les mêmes supports : pas de lassitude, prise en compte des différences, réalisation de progrès grâce au « s’essayer à »). Les élèves travaillent les boucles avec l’ensemble du corps. Au travers de cette activité réalisée au cours de plusieurs séances, les élèves vont mieux comprendre les changements de direction grâce à la rotation de leur corps. Beaucoup d’élèves ne comprennent pas les changements de direction lorsqu’ils réalisent un tracé sur une feuille puisque leur corps, leur bras, leur main ne pivotent pas !

4. S’entraîner dans des bacs à sable, à semoule… D’abord avec le doigt puis avec un outil (bâtons de bois, vieux feutres avec bouchons…). Effacer, recommencer. Des formes évidées seront proposées, des règles pour écrire sur une ligne, retour à la ligne… Atelier à disposition permanente.

20180114_112419    20180114_113147

20180114_113208     20180114_113230.jpg

20180114_113300

J’utilise de vieux intercalaires en plastique rigide afin de découper des formes graphiques. Les bacs sont des couvercles de boîtes à rangement ou des bacs blancs récupérés à la cantine.

5. S’entraîner sur des feuilles de formats différents avec des outils différents.

Pour aller plus loin, le chapitre 11 :

Couverture ouvrage enseignement-apprentissage à l'EM Tome 1 2013

 

 

Comptines et phonèmes [a] a ; [y] u

Voici des comptines qui peuvent être exploitées :

  • dans le cadre du domaine 3 des programmes de 2015 (Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques : jouer avec sa voix et acquérir un répertoire de comptines et de chansons) avec les petites, moyennes et grandes sections ;
  • dans le cadre du domaine 1 (Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : l’oral, commencer à réfléchir sur la langue et acquérir une conscience phonologique) avec les moyennes et/ou grandes sections.

La fiche de préparation matrice vous aidera à composer vos propres fiches de préparation ciblées. Sont répertoriés les compétences visées, les objectifs, le déroulement standard. Puis, une comptine écrite par moi-même permet de travailler un phonème précis. Un tableau de mots vise à exercer les grandes sections à repérer la place du phonème dans le mot (début-milieu-fin).

Comptines et phonèmes

FICHE DE PRÉPARATION Comptines et phonèmes

Comptines et phonèmes 1 [a] a

Comptines et phonèmes 2 [y] u

Rapports sur l’école maternelle

Voici quatre rapports de l’IGEN sur l’école maternelle dont deux parus en 2017 sur la petite section et les ATSEM. Bonne lecture.

Image rapport

RAPPORT n° 2011-108 L’école maternelle IGEN octobre 2011

RAPPORT n° 2014-043 Scolarité des enfants de moins de 3 ans IGEN juin 2014

RAPPORT n° 2017-032 La scolarisation en petite section de maternelle IGEN mai 2017

RAPPORT n° 2017-068 Les missions des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) IGEN juillet 2017