Deux publications sur la lecture

C’est avec plaisir que je partage avec vous deux nouvelles parutions en ce mois de décembre 2018 :

  • Un ouvrage collectif que j’ai coordonné avec Catherine Turcotte (université du Québec à Montréal) qui s’intitule « De la recherche en lecture-écriture à la pratique » aux Éditions ISTE (Londres).

Ouvrage ISTE 2018

Plus d’informations : https://iste-editions.fr/products/de-la-recherche-en-lecture-ecriture-a-la-pratique

  • Le numéro 46 de la revue Carrefours de l’Éducation que j’ai coordonné, intitulé « Enseignement-apprentissage de la lecture » avec notamment une note de synthèse sur « L’enseignement, l’apprentissage, l’enseignement/apprentissage de la lecture de 1994 à 2016 ».

Carrefours de l'éducation n°46 dec 2018

Plus d’informations : http://www.revues.armand-colin.com/sc-leducation/carrefours-leducation/carrefours-leducation-ndeg46-22018

Belles lectures !

 

Écriture des lettres capitales d’imprimerie contenant un trait horizontal

Voici le second fichier autonome (toujours modifiable si vous le souhaitez) « Écriture des lettres capitales avec un trait horizontal » sous forme de lutin à mettre à disposition des élèves une fois l’apprentissage réalisé.

Les pages sont orientées pour une prise en main dans le bon sens et la graphie est détaillée par étape afin de réduire les levers de crayon. Les petites flèches guident l’élève dans le tracé.

A bientôt pour le troisième volume !

Ecriture lettres avec trait horizontal

Écriture PS MS Lettres capitales avec trait horizontal

 

 

Les cahiers de maternelle en France et au Québec, Canada

En Amérique du Nord, les formats de papier sont différents (le A4 n’existe pas par exemple). De ce fait, il est intéressant de comparer les cahiers (quelques-uns) dès la maternelle en France et au Québec, Canada : les formats mais aussi les lignages. Régalez-vous !

Cahiers de maternelle en France : 2mm, 3mm, seyes agrandi :

Cahier en FranceCahiers en France 2

Cahiers de maternelle au Québec, au Canada :

Cahiers au QuébecCahiers au Québec 2

Différence de format :

Différence de taille entre cahiers français et québécois

 

Gérer le groupe classe au coin regroupement

En maternelle, chaque enseignant alterne les moments individuels, en groupes et collectifs. Le coin regroupement est l’occasion de rassembler la classe pour les rituels, la lecture d’un album… Même s’il est conseillé que les séances en langage oral soient réalisées en petits groupes, tout autre moment collectif mobilise le langage oral chez les enfants. Afin d’aider à la gestion du groupe et de chacun, voici une petite astuce pédagogique.

Il s’agit de préparer des images découpées et plastifiées et d’en donner 3 à chaque enfant. Si cela demande un investissement en préparation, celui-ci est vite amorti car vous conservez les images pendant plusieurs années. Il suffit de les adapter à une activité précise ou plutôt d’adapter la consigne à un objectif précis.

Voici quelques exemples :

Gérer le groupe classe au coin regroupement

  • Vous travaillez sur les fruits en sciences et en langage, vous pouvez distribuer des fruits avec les mots écrits ou non et demander que pour la première prise de parole, il faut avoir un kiwi.
  • C’est bientôt noël, vous lisez un album sur ce thème, au moment où vous posez des questions sur le « comment et le pourquoi », vous pouvez demander que chaque enfant ait 3 prises de parole et il devra poser devant lui les sapins du plus petit au plus grand, au fur et à mesure des prises de parole.
  • Pour les bouquets, vous pouvez demander que chaque enfant qui répond à une question ou prend la parole pose en premier le bouquet n°1 etc. de manière à faire un lien avec l’activité mathématique.

Outre des prises de parole plus ordonnées, cela vous permet d’observer les petits parleurs, les grands parleurs, d’être plus juste dans vos sollicitations et de faciliter le transfert de connaissances.

Laissez votre imagination d’enseignant de maternelle vous guider !

L’écriture du prénom : réflexion sur l’évaluation par l’observation directe

QUENTIN (en moyenne section) a écrit son prénom :

Quentin lettres dans le désordre

Si Quentin apporte son travail, une fois terminé, je vais lui dire qu’il s’est trompé, que les lettres ne sont pas dans l’ordre.

Si j’observe Quentin écrire son prénom, je vais m’apercevoir qu’il a parfaitement respecté l’ordre des lettres de son prénom car il a écrit de la manière suivante :

     Q          N           U        E         T        I        N

          1         4             2    3      5     6     7

Les chiffres représentent l’ordre d’écriture des lettres.

Il a bien écrit le Q puis le U et le E et au moment d’écrire le N, il s’est aperçu qu’il avait laissé beaucoup de place entre le Q et le U, il a donc écrit le N à cet endroit !

Quentin connait donc bien l’ordre des lettres de son prénom et a le souci de ne pas gaspiller de la place.

À méditer !