Cahiers de maternelle en Autriche

     Voici des cahiers de maternelle utilisés en Autriche : cahiers avec carreaux de 0,5cm X 0,5cm et un cahier particulier (petit et grand format) avec des lignes horizontales tous les cm mais comprenant une marge rouge à gauche sur la page de gauche et une marge rouge à droite sur la page de droite !

Cahiers de maternelle en Autriche 1

Cahiers de maternelle en Autriche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis des cahiers pour apprendre à écrire les lettres ; des cahiers différents existent pour apprendre à écrire les chiffres (lignage différent).Cahier de maternelle en Autriche pour l'écriture 1

Cahier de maternelle en Autriche pour l'écriture 2

 

École maternelle pour élèves à besoins éducatifs particuliers à Graz en Autriche

     Voici une école maternelle pour élèves à besoins éducatifs particuliers « Kindergarten Hort Rosenhain » située à Graz en Autriche sur 6000m2 de terrain boisé où les enfants peuvent apprendre de leur environnement. Ils y sont accueillis à partir de 3 ans mais seule la dernière année avant l’école élémentaire est obligatoire et donc gratuite le matin. Voici quelques photographies de cette grande cour de récréation et ensuite, leur pédagogie d’après la traduction du livret pédagogique (coopération avec les parents, inclusion, participation, l’exercice et la santé, langue et communication…). Des enseignants de maternelle, des enseignants de maternelle spécialisés et des spécialistes (psychologues, ergothérapeutes…) y travaillent.

Ecole maternelle spéciale Graz 1Ecole maternelle spéciale Graz 2.jpg

 

 

 

 

 

Ecole maternelle spéciale Graz 9Ecole maternelle spéciale Graz 8Ecole maternelle spéciale Graz 10

Ecole maternelle spéciale Graz 7

Ecole maternelle spéciale Graz 6

Ecole maternelle spéciale Graz 5

Ecole maternelle spéciale Graz 4

La coopération avec les parents :

– s’approcher ouvertement et curieusement les uns des autres ;

– prendre du temps l’un pour l’autre, pour que la confiance puisse se développer ;

– créer l’espace et le temps nécessaires à l’échange d’informations et d’expériences afin de permettre une réflexion commune

– dans les moments de joie, célébrer ensemble ; dans les moments de défis, se renforcer mutuellement ;

– découvrir ensemble les forces de l’enfant et parler de l’histoire de l’enfant ;

– les découvertes et les réalisations des enfants se complètent et ils apprennent les uns des autres ;

– des réunions régulières entre parents et enseignants sur demande et selon les besoins ;

– un entretien de développement à l’aide de la fiche d’observation pour les enfants âgés de 3 à 6 ans ;

– contact téléphonique ;

– contact écrit sous forme de lettres aux parents, de fiches d’information, d’invitations, carnets de contact avec les parents ;

– célébrer des fêtes ensemble ;

– soirées parents

– « Pourparlers de porte ».

secteurs éducatifs

Inclusion :

« On est ensemble ! » Dans notre maternelle curative, l’inclusion fait partie de la vie quotidienne. Nous prenons soin de percevoir chaque enfant dans son individualité par rapport à son développement et sa personnalité. Nous transmettons nos valeurs et notre image de l’homme dans le sens d’un travail inclusif. Pour nous, il est important d’approfondir les expériences communes, par exemple lors d’excursions, de festivals et de projets, et de promouvoir ainsi le bien commun.

Il est important pour nous de tenir compte des besoins de chaque enfant ainsi que des besoins du groupe dans son ensemble.

C’est pourquoi nous créons des possibilités d’apprentissage différenciées afin que chaque enfant puisse vivre son propre potentiel de développement au sein du groupe. Nous vivons l’expérience d’apprendre ensemble dans le sens où « j’apprends de vous et vous apprenez de moi » est particulièrement précieux. À la maternelle curative, nous apprenons les uns des autres grâce à une interaction respectueuse, attentive et appréciative.

Participation : « J’en suis ! » Chaque enfant fait partie du groupe et contribue à sa façon au processus de développement du groupe. Grâce à la variété des possibilités d’apprentissage et de jeu, les enfants disposent d’un cadre approprié pour prendre leurs propres décisions et, par conséquent, assumer progressivement la responsabilité de leurs propres actions.

L’expression de la participation est, entre autres, que les enfants trouvent un espace où communiquer et partager leurs souhaits, leurs idées et leurs opinions.

Nous attachons une importance particulière au fait que les enfants soient capables de prise de décision de manière à façonner activement les événements de groupe.

L’exercice et la santé : « Je bouge et je vis le monde comme ça ! » L’envie naturelle des enfants de bouger est satisfaite par notre environnement, qui offre les expériences de mouvement les plus variées (intérieur et extérieur). Grâce à la joie du mouvement et à la mise à l’épreuve joyeuse de leurs propres possibilités physiques, les enfants développent leur force et leur endurance, leur coordination et leur dextérité en fonction de leur développement. Une attitude de base positive à l’égard de leur propre corps et la connaissance des mesures préventives de maintien de la santé, telles qu’une alimentation saine, l’exercice physique et l’hygiène dentaire, aident les enfants à prendre en charge leur propre corps de manière autodéterminée.

Langue et communication : « J’écoute et on m’entend ! » Outre l’expression physique, qui comprend les expressions faciales et les gestes, le langage est notre moyen de communication le plus important. Pour nous, la promotion de la langue et de la compréhension du langage est une partie essentielle du travail éducatif à la maternelle. Les enfants font l’expérience du langage dans la vie quotidienne de la maternelle en accompagnant leurs actions par des activités ciblées – écouter des histoires, regarder des livres d’images, des jeux de doigts, des chansons, des comptines, des musiques rythmées, etc.

La capacité de s’exprimer, d’exprimer ses sentiments et ses besoins, de communiquer, d’entrer en conversation les uns avec les autres, transmet un sentiment d’unité et d’appartenance.

Un aspect important de la maternelle curative pour les enfants dont les possibilités d’expression linguistique ne sont pas encore aussi développées est la communication soutenue et la communication soutenue par la langue des signes. Le mouvement et le langage sont liés l’un à l’autre et les concepts sont ainsi transmis de manière holistique.

Autre cour de récréation d’une autre école danoise

Voici une autre cour de récréation d’une école danoise située à une cinquantaine de kilomètres de Copenhague.

Afin de tenter de répondre aux questions posées sur Linkedin, voici quelques pistes :

– Cette cour (photographiée  du côté route, entrée principale) est la plus grande et comprend une grosse structure à escalader avec revêtement de sécurité à chaque fois :

Cour 2 Danemark photo 2Cour 2 Danemark photo 3

– La deuxième photographie est la partie gauche de la cour principale comprenant d’autres tables et bancs et un kiosque.

Derrière ce kiosque se trouve un module de la cour de récréation, en retrait donc, que je n’ai pas pu photographier car trois enfants l’utilisaient : un tapis encastré dans le sol de 80 cm X 80 cm à peu près, leur permettait de sauter sur place ;  une structure pour se balancer… Pas d’adultes à côté d’eux pour les surveiller comme en France et tous ne sortent pas en même temps visiblement.

– A droite de l’entrée principale, côté route en perpendiculaire de la première, et donc derrière l’école, un autre module de cour de récréation comprenant des échelles à grimper, une structure pour se balancer etc.

Le Danemark est le pays du bonheur semble-t-il mais surtout un pays dont l’éducation entre adultes, entre enfants et adultes, est fondée sur la confiance : autonomie, nature, respect, épanouissement, collectif…

J’espère n’avoir dérangé personne : j’en ai pris plein les yeux et voulais le partager avec vous. Merci le Danemark pour cette tranche de vie scolaire !

Cour 2 Danemark photo 4Cour 2 Danemark photo 5

Bienvenue dans deux classes maternelles québécoises

J’ai eu la grande chance d’être  reçue dans deux classes de maternelle cinq ans à Longueuil, près de Montréal. Je remercie chaleureusement Annik Fréchette et Martine Lapierre de m’avoir ouvert les portes de leurs classes. Merci à la directrice de l’école primaire Armand Racicot et à Catherine Turcotte de l’UQAM qui a organisé cette rencontre.

L'école primaire

La classe d'AnnickLa classe de Mme Annik

Les enseignantes appellent les enfants « les amis » et les enfants appellent les enseignantes Madame Annik, Madame Martine. Chaque classe compte 18-20 élèves de 5 ans mais il n’y a pas d’ATSEM. Les horaires sont : 9h25-11h50 et 13h10-15h35 les lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi.

Classe Mme MartineCasiers individuels des enfantsLes casiers individuels des élèves dans le couloir.

Meubles de rangement

 

Le tapis de regroupement         Le coin regroupement et le TBI

Le coin d'enrichissement        Le coin d’enrichissement

Un vrai délice « La confiture de mots doux » pour les mamans. Les enfants confectionnent des petites phrases à l’aide de mots proposés et remplissent progressivement leur petit pot qu’ils offriront à leur maman.

La confiture de mots doux             Mots pour les phrases confiture de mots doux

En maternelle 5 ans, on apprend à compter jusqu’à 100. Au 100ème jour d’école (à peu près le 15 février) une grande fête est organisée au Québec et chaque enfant apporte sa collection de 100 objets (petites voitures, images etc.).

Les 100 premiers jours d'école

Deux objets insolites pour moi, le lézard qui pèse 2 Kg et qu’un enfant peut mettre sur ses épaules lorsqu’il est triste par exemple, pour être soulagé, apaisé. Et le Time Timer qui permet de décompter le temps pour une activité individuelle, s’impliquer dans une tâche pour une durée déterminée…une autre façon d’appréhender le temps.

Lézard de 2 kilosTime timer

En mai, tout le Québec compte les cubes d’énergie. Chaque enfant peut consigner un cube d’énergie dès qu’il atteint 15mn d’activité physique. Les enfants ont donc dansé au coin regroupement sur des musiques rythmées. J’ai échangé avec les enfants à propos du vocabulaire : une trousse française est un étui à crayons au Québec ; le crayon à papier est un crayon à mine ou un crayon de plomb et les crayons de couleurs et les feutres sont des crayons de bois et des crayons de feutre.

Merci à tous les amis des deux classes et à Annik et Martine pour ce partage unique qu’elles nous offrent à tous ! J’ai été chanceuse !

Elles débutent ce tour du monde de l’école maternelle.

A vous de témoigner si vous le souhaitez !