Pour les parents, étudiants, assistantes maternelles… : proposition d’activités à réaliser avec les TPS (2 ans) – semaine 2

Afin d’aider toutes les assistantes maternelles, étudiants, parents, grands-parents, voisins, personnels d’entreprise…, je vous propose des activités pour les enfants de 2 ans scolarisés ou non d’habitude.

J’espère que tout s’est bien déroulé durant la semaine 1 avec les tout-petits. J’ai répondu aux mails demandant des explications pour certaines activités. N’hésitez pas surtout !

Je vise davantage le confinement donc des activités dans la maison ou l’appartement avec des jeux/objets que peut-être tout le monde a. Si ce n’est pas le cas, pas de panique, je vous propose plusieurs activités et des solutions ! Surtout pas de pression, vous faites en fonction de l’enfant et de vous-même. Il n’est pas nécessaire de tout faire, il faut varier et adapter à l’enfant, ses possibilités et surtout que ce soit du plaisir c’est-à-dire voir le positif là où il semble ne pas y en avoir. Faire des activités avec votre enfant, votre petit-enfant, un enfant tout simplement c’est apprendre à se découvrir, se redécouvrir grâce à de nouvelles interactions familiales ou amicales.

N’oubliez pas les gestes barrière mais aussi l’attention portée au matériel manipulé comme les crayons, ardoises, livres, playmobils… : un petit coup d’éponge avec produit désinfectant sur les surfaces bois, plastifiée… Bon courage à toutes et tous et usez de sérénité, bienveillance et réconfort en cette période difficile.

Toute Petite section (2 ans)

semaine 2

20170620_125239                                                                    20170620_125239

Vous choisissez avec l’enfant les activités de la semaine (2) en essayant de faire un peu de tout chaque jour.

1. Comptines :

Redire la comptine à gestes reliant les vêtements aux parties du corps :

Mon pantalon

  • J’ai mis mon pantalon – long.
  • J’ai mis mon pullover – vert.
  • J’ai mis mes deux moufles – ouf.
  • J’ai mis mon cache-nez.
  • Et j’ai mis mon bonnet.
  • J’ai mis mes deux souliers.
  • Je voudrais être un chat,
  • Qui ne s’habille pas !

Pour créer du lien avec celle-ci, je vous propose une autre comptine :

  • Qu’y a-t-il dans ma poche ?
  • Quelque chose qui pince.
  • Qu’y a-t-il dans ma poche ?
  • Quelque chose de mince.
  • Qu’y a-t-il dans ma poche ?
  • Quelque chose de doux.
  • Qu’y a-t-il dans ma poche ?
  • Quelque chose de mou.
  • Qu’y a-t-il dans ma poche ?
  • Quelque chose qui gratte.
  • Qu’y a-t-il dans ma poche ?
  • Un « pince-mince-doux-mou-gratte » !

Expliquez les mots pince, mince, doux, mou, qui gratte en donnant des exemples.

J’ai cette comptine dans mon classeur depuis de très nombreuses années. J’ai constaté que c’est le titre d’un CD de comptines de Corinne Albaut et jeff Lerou « Contemimes : 35 comptines à mimer » paru en 2011. Je n’ai pas ce CD mais on peut supposer qu’il s’agit de la même. Je mets donc cette référence.

Nous allons exploiter ces comptines dans les autres domaines.

2. Quel temps fait-il aujourd’hui ? Faire une phrase à l’oral : Il pleut. Il y a du soleil. Etc. Y associer des sensations : j’ai froid, j’ai chaud… de manière à ce que l’enfant prenne l’habitude d’exprimer ses émotions.

3. Activités physiques :

Dans la maison, l’appartement :

Marche et équilibre : dans une pièce, disposer 5 ou 6 petites bouteilles d’eau pleines de manière à faire un petit parcours d’une porte à une autre ou de la porte à la fenêtre. L’enfant doit marcher entre les bouteilles sans les faire tomber. Puis il doit marcher à 4 pattes sans les toucher (plus difficile car il ne voit plus ses pieds, ses jambes…) et enfin, en posant au sol uniquement les 2 pieds et les 2 mains. Ainsi, il apprend à prendre conscience de son corps dans un environnement particulier.

Déplacement et transport d’objets : ce jeu vise à dépenser de l’énergie et en même temps il permet d’apprendre à adapter sa prise à chaque objet, s’orienter, viser, se déplacer de différentes manières. Vous disposez dans une boîte en carton non fermée A des objets différents : trois crayons de couleurs ou feutres (vert-rouge, couleurs travaillées la semaine dernière, et bleu), un coton-tige, une grosse bouteille d’eau vide (1,5 l) et une petite pleine ; une boite de mouchoirs en papier rectangulaire. Si vous n’avez tout cela, le principe est de mettre des objets longs, fins, gros, légers, lourds… Ensuite, vous disposez un carton vide dans une autre pièce B et un troisième carton dans une 3è pièce C. Si vous êtes dans un petit appartement, un carton dans la chambre et 2 cartons dans la pièce de vie à 2 endroits opposés. L’enfant se positionne prêt du carton où sont les objets : il les prend un par un dans ses mains, dit le nom avec vous, les repose dans le carton et vous lui expliquez qu’il doit les transporter dans le carton B un par un et quand il aura fini, il faudra les transporter dans le carton C, toujours un par un. Le premier jour en marchant ; le deuxième jour à 4 pattes ; le 3è jour en rampant ; le quatrième jour, vous faites une farce, vous enlevez la grande bouteille d’eau, la petite bouteille d’eau que vous avez déjà placées dans le carton B sans que l’enfant ait pu le voir. Vous lui dites de transporter les objets de A vers B mais en une fois ! Cela va lui apprendre à réfléchir et s’organiser (prendre les 3 crayons dans la même main par exemple). Ensuite, tous les objets étant en B, il doit les transporter en C en faisant le moins de voyages possibles.

Transport d'objets TPS

4. Les couleurs et la mémorisation : l’enfant doit chercher dans la maison ou l’appartement 2 objets bleus (vêtement, livre, stylo à bille ; bannette…). Mais avant qu’il ne commence, lui préciser qu’il doit apporter ces 2 objets bleus dans la cuisine et lorsque vous aurez vérifié, il devra aller les remettre exactement à leur place (travail de reconnaissance d’une couleur sur des objets différents, mémorisation d’un parcours aller et retour).

5. Langage oral :

– Faire verbaliser l’enfant en mettant la table avec lui, en faisant le lit, en faisant sa toilette etc. L’objectif est toujours que l’enfant s’exprime dans l’action pour communiquer. Choisir quelques phrases que vous reformulez pour qu’il les répète mais juste quelques phrases et il essaie de les répéter une seule fois. S’il n’y arrive pas, ce n’est pas grave, il a essayé et il vous a entendu. Il progresse et parler, s’exprimer doit rester un plaisir.

Lire un album tous les jours si possible et poser des questions à l’enfant afin de savoir s’il a compris l’histoire (lui demander quel est le personnage principal). Toujours lire l’histoire en oralisant exactement ce qui est écrit afin que l’enfant comprenne que le texte ne change pas si c’est maman, papa ou une autre personne qui lit l’histoire. L’enfant sera à côté de vous afin qu’il observe les images et les écritures en même temps que vous lisez.

Sur le modèle de programmes américains comme « Reach Out and Read », lire à son bébé, petit enfant au moins trois fois par semaine, contribue à son développement langagier (vocabulaire), cognitif (intelligence, représentations) et social (établissement de liens affectifs solides d’interactions, d’émotions).

6. Motricité fine :

Visser-dévisser : mettre le matériel à disposition sur la table (une grande bouteille en plastique vide, une petite bouteille en plastique vide, un pot de confiture, un tube de dentifrice vide ou presque, un pot assez large, un taille-crayon) :

  1. Les bouchons sont sur les contenants, l’enfant doit dévisser.
  2. Les bouchons sont alignés, l’enfant doit visser.
  3. Les bouchons sont dans un grand pot, une grande boite non transparente. Vous désignez l’un des objets (le pot de confiture par exemple), l’enfant met la main dans le grand pot et doit reconnaitre le couvercle du pot de confiture, le prendre sans le voir, uniquement au toucher. A t-il trouvé ? Oui, il peut visser. Non, il remet le couvercle dans le grand pot et recommence à chercher.

Cette dernière activité vise à associer correctement 2 objets sans utiliser la vue ; visser-dévisser font travailler la motricité fine (la pulpe des doigts, le bout des doigts) et la rotation du poignet dans un sens et dans l’autre. Ceci sera réinvestit plus tard pour apprendre à écrire.

Recommencer l’activité « Faire la vaisselle d’objets en plastique » (type dinette ou sinon gobelets, cuillères en plastique, boîtes hermétiques, passoire…) en variant la taille des objets comme en activités physiques (des petits et des gros, le jour suivant des légers, des plus lourds…) : manipuler l’éponge pour bien nettoyer avec le produit vaisselle, apprendre à rincer, essuyer.

7. Mathématiques :

Forme ronde : trouver plusieurs objets dans la maison qui sont ronds, les montrer ou les prendre et dire le nom : pendule, spots, anneau de rideau, miroir, assiette… Puis trouver 2 objets ronds de taille différentes mais il s’agit du même objet (exemple une grande assiette et l’assiette à dessert ; un couvercle de gros pot à confiture et petit pot à confiture). Activité plus difficile.

– Les positions : variantes de la semaine dernière. Avec des playmobils ou des petits personnages (soldats…) ou des poupées, travailler les positions : debout, assis. Posez un playmobil sur la table et demander à l’enfant de se mettre derrière, devant, à côté… L’aider.

Playmobils assis

8. Mathématiques (dessus-dessous, 2) et sciences (hygiène -animaux – les matières et le toucher/les sensations) :

Reprendre les 2 comptines de la semaine dernière :

En se lavant les mains

  • J’ai deux mains,
  • Deux jolies mains
  • Voici le dessus,
  • Coucou…
  • Voici le dessous,
  • Hou, hou, hou !
  • Maintenant je les noue
  • Et je les pose sur mes genoux.

Comptine à gestes

Monsieur l’escargot dort   →  Main droite fermée

Il fait très beau dehors       →  Main droite fermée

Petit nuage passe           →  La main gauche ouverte passe au-dessus de la main droite fermée

Et fait tomber la pluie             → bouger les doigts de la main gauche au-dessus de la main droite fermée

Monsieur l’escargot sort une corne dehors           →  sortir l’index de la main droite puis replier

Les deux cornes dehors.           → sortir l’index et le majeur de la main droite.

 

Reprendre la comptine « Qu’y a-t-il dans ma poche » et demander à l’enfant de trouver un objet qui pince (épingle à linge), mince (coton-tige), un objet doux (petite peluche), mou (un tube de dentifrice), qui gratte (le tampon vert de l’éponge). Prendre une veste, un blouson appartenant à papa ou maman, lui mettre, ranger les objets dans les deux poches du côté. Réciter la comptine très lentement et l’enfant doit sortir l’objet qui convient au fur et à mesure.

8. Dessin :

Coloriage et traits : fiches 8 (respecter les couleurs) et 12 (repasser sur les traits).

ATELIER DESSIN

Comptine : colorier le dessin illustrant la comptine.

Comptine Qu’y a-t-il dans ma poche A colorier

9. Activités manuelles : au choix et selon le matériel dont vous disposez et en fonction de ce que l’enfant sait faire et peut faire, mais il peut s’essayer à et sera aidé. Privilégier les fiches 2, 3, 5, 7, 11, 17, 19, 20, 25.

ATELIER TECHNOLOGIE

Bon courage, n’hésitez pas si besoin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s