Du 11 au 19 mai : proposition d’activités à réaliser avec les MS (4 ans) à la maison

Tout d’abord, une bonne reprise de l’école aux enfants qui iront, aux enseignant(e)s, directrices et directeurs, aux parents, aux ATSEM, AESH, aux équipes de circonscription, aux municipalités ; une bonne continuation à tous ceux qui poursuivent l’école à la maison, parents, grands-parents, enseignants, étudiants, assistantes maternelles, aux personnels de crèches, de jardins d’enfants, et à toutes les personnes qui accompagnent les petits enfants à devenir plus grands !

Moyenne section (4 ans)

Du lundi 11 mai au mardi 19 mai 2020

À partir de maintenant, je vous propose un menu pour deux semaines  (le concours de professeur de écoles va arriver et je fais des fiches et vidéos pour mes étudiants). Vous choisissez avec l’enfant les activités en essayant de faire un peu de chaque domaine. Je ne retélécharge pas les fichiers, ils sont en semaines 1 et 2 ou dans la rubrique du blog « Projet : 12 ateliers pluridisciplinaires à l’école maternelle ».

MS  MS  MS  MS  MS  MS  MS  MS  MS  MS

  1. Les rituels :

Le calendrier :

À l’aide de la chenille, tu trouves également le jour dans les 3 écritures à partir de ce calendrier vertical.

Calendrier ind4

Calendrier jours en scripte majuscule, minuscule et cursive

Quel temps fait-il aujourd’hui ? Compare le temps qu’il fait aujourd’hui avec le temps qu’il faisait hier. Précise si c’est le même temps sinon donne les différences.

  1. Activités physiques :

Dans la maison, l’appartement :

Danser avec le foulard de maman : sur une musique choisie par vous, l’enfant pourra s’exprimer debout en se déplaçant : il peut avancer, reculer, balancer les bras, plier un peu les genoux. Il doit danser avec le foulard en étant debout et en se déplaçant. Puis, il doit trouver différentes façons de tourner en faisant bouger le foulard.

Faire glisser : Demander à l’enfant de ranger tous les jouets « qui trainent » dans son coffre à jouets ou dans une bannette ou l’endroit habituel, en les déposant sur le grand chiffon (ou une serviette de toilette ou un torchon…) et en faisant glisser le chiffon. Il devra adapter ses gestes à chaque objet, en transporter plusieurs… Il doit ranger 2 jouets en faisant glisser le chiffon avec une seule main !

  1. Langage oral :

Faire verbaliser l’enfant en mettant la table avec lui, en faisant le lit, en faisant sa toilette etc. L’objectif est toujours que l’enfant fasse une phrase bien construite (l’aider). Lui demander de nommer les objets qu’il utilise : le verre, l’assiette, la fourchette, le dessous de plat ; le drap-housse, la taie d’oreiller ; le gant de toilette, le savon, la douche… On ne change rien, vous reprenez des actions déjà faites et vous essayer d’en introduire une ou deux nouvelles comme « Je vais téléphoner à mamie » « Je prépare mon goûter »…

Lire un album tous les jours si possible et poser des questions à l’enfant afin de savoir s’il a compris l’histoire (lui demander quels sont les personnages, où se passe l’histoire, quand se passe l’histoire). Toujours lire l’histoire en oralisant exactement ce qui est écrit afin que l’enfant comprenne que le texte ne change pas si c’est maman ou papa qui lit l’histoire. Varier les positions de l’enfant : en face de vous (il écoute mais ne voit pas le texte mais vous montrez les images) à côté de vous afin qu’il observe les images et les écritures en même temps que vous lisez. Lui demander de raconter l’histoire avec ses propres mots mais en respectant l’ordre des évènements : essayer de temps en temps de ne plus s’appuyer sur les images.

Conscience phonologique :

Lire la comptine 2 fois sans montrer le texte écrit à l’enfant. Lui demander le son qui revient souvent : [o].

Lire la comptine mot après mot et demander à chaque fois à l’enfant si on entend le son [o] dans le mot ou pas :

  • Une : non
  • autruche : oui
  • c’est : non
  • rigolo : oui

De cette manière la notion de mot à l’oral est également travaillée.

Comptine son [o]

  1. Graphisme :

En classe, l’enseignant(e) ferait beaucoup de manipulations, ferait rechercher ces graphismes dans des objets… Pour que ce soit plus simple pour vous, je vous propose des fiches :

– Les créneaux : fiche 38.

– Les petites boucles : fiche 39.

  1. Écriture :

Selon les possibilités de chaque enfant, proposer soit les lettres en scripte majuscule, soit les lettres en cursive.

Demander à l’enfant de choisir le support page selon sa préférence. J’ai ajouté beaucoup de pages de cahiers de maternelle avec des lignages différents. N’hésitez pas à faire tester votre enfant :

Page vierge cahier maternelle 1

Page vierge cahier maternelle 1 bis

Page vierge cahier maternelle 2

Page vierge cahier maternelle 3

Page vierge cahier maternelle 4

Page vierge cahier maternelle 5

Page vierge cahier maternelle 6

Page vierge cahier maternelle 7

Page vierge cahier maternelle 8

Page vierge cahier maternelle 8 bis

Page vierge cahier maternelle 9

Reproduisez son prénom de manière à ce que l’enfant puisse l’écrire.

Veillez à ce qu’il soit bien assis, qu’il tienne bien son crayon à papier et qu’il fasse les lettres dans l’ordre. Dire les lettres du prénom plusieurs fois.

  1. Lecture :

Lis les mots que tu connais (papa-maman-je-m’appelle) :

Lecture MS lis les mots que tu connais

– On continue à reconnaître les lettres dans les 3 écritures,  scripte majuscule,  scripte minuscule, et cursive. Voici un tableau pour t’aider :

Tableau de correspondance des 3 écritures en horizontal

 Relier lundi-mardi-jeudi-vendredi en scripte majuscule, minuscule et cursive. Tu relies mercredi, samedi et dimanche la semaine suivante.

Les jours de la semaine à relier en scripte majuscule, minuscule et cursive

  1. Production d’écrits :

Écris avec quoi tu joues à la maison : fiche 20. Il s’agit de dictée à l’adulte. En maternelle, les enfants ne savent ni lire ni écrire mais ils connaissent déjà beaucoup de choses, ont envie d’écrire et ont plein d’idées. Pour les aider, l’adulte (maîtresse, maître, parents…) vont écrire mais c’est l’enfant qui propose l’idée. Avant d’écrire, l’adulte aide l’enfant à reformuler afin de passer d’un langage oral pur à un langage oral qui peut s’écrire (phrase bien structurée, correcte… Exemple : « J’a joué à la voiture » se transformera en « j’ai joué aux voitures »). De cette manière, l’enfant comprend le passage du langage oral au langage écrit. Après cette phase orale de restructuration, vous écrivez la phrase devant l’enfant en disant à haute voix chaque mot, en insistant sur quelques lettres, le point… Vous commentez ce que vous faites, vous expliquez à l’enfant.

  1. Mathématiques :

Mettre les propositions en situation en mimant la scène avec l’enfant en vous positionnant devant ou derrière lui, en changeant la direction. Mimer la scène à l’intérieur, à l’extérieur à l’aide d’un chiffon posé au sol, un cerceau…

Devant, derrière : fiches 9, 10.

À l’intérieur, à l’extérieur : fiches 11, 12.

  1. Dessin :

Colorie chaque case d’une couleur différente : fiche 9 (commencer seulement car ce coloriage est long et demande de la concentration. Il sera poursuivi après).

Dessine ce qui est indiqué : la mer, la pluie : fiche 21 (lire les mots mais il peut peut-être lire « la »).

  1. Activités manuelles : au choix et selon le matériel dont vous disposez.
  1. Sciences :

Le corps humain : à partir de la photographie de la poupée garçon debout et assis, montre :

La tête, le tronc, les bras, les jambes, les mains, les pieds, les cheveux, les yeux, le nez, la bouche, le cou.

Bon courage, n’hésitez pas si besoin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s