C’était comment avant : le recrutement des inspecteurs primaires en 1880-1890… et des inspectrices primaires…

Pour les IEN, inspectrices et inspecteurs de l’éducation nationale.

C’est le décret du 5 juin 1880 relatif à la nomination des inspecteurs de l’instruction primaire, des directeurs ou directrices d’école normale qui fixe :

– les conditions pour devenir inspecteur primaire ;

– la composition annuelle de la commission chargée d’examiner l’aptitude des candidats à ces fonctions : épreuves écrites éliminatoires à Paris (pédagogie et administration scolaire), épreuves orales (interrogations pendant 45mn), épreuves pratiques (inspection d’une école ou salle d’asile et compte-rendu oral) ;

– le programme relatif au certificat d’aptitude à l’inspection primaire et à la direction des écoles normales.

Voici le décret, l’arrêté et le programme :

Nomination des inspecteurs primaires Brouard 1881

Dans leur ouvrage consacré à l’inspection des écoles primaires, Brouard et Defodon détaillent le travail des inspecteurs chaque mois (Brouard, Defodon, 1881, p. 418-420) :

Travaux mensuels des inspecteurs primaires Brouard 1881

Inspections des écoles primaires Brouard 1881

Le décret du 18 janvier 1887 précise qu’ils inspectent les écoles primaires publiques et privées de leur circonscription (article 129). Ils, ils… « Jusqu’à présent la loi n’admettait que des inspecteurs des écoles primaires. Par une innovation hardie, qui n’est d’ailleurs pas encore passée dans les faits, la loi du 19 juillet 1889 a consacré l‘admission des femmes aux emplois de l’inspection. le dernier paragraphe de l’article 22 est ainsi conçu : « Des inspectrices primaires pourront être nommées aux mêmes conditions et dans les mêmes formes que les inspecteurs. » » (Compayré, 1896, p. 344-345).

« L’inspecteur d’académie a immédiatement sous ses ordres les inspecteurs de l’enseignement primaire. Il y a au moins un inspecteur de l’enseignement primaire par arrondissement ; certains arrondissements, plus vastes que les autres ou offrant des difficultés particulières de communication sont divisés en plusieurs circonscriptions d’inspection. Pour 1890, le budget prévoit le traitement de 15 inspecteurs primaires à Paris, et de 425 inspecteurs primaires dans les départements et en Algérie. » (Compayré, 1896, p. 333).

Sources : Compayré G. (1896). Organisation pédagogique et législation des écoles primaires (pédagogie pratique et administration scolaire). Paris : Librairie classique Paul Delaplane, 6ème édition revue et corrigée.

Brouard E., Defodon C. (1881). Inspection des écoles primaires. Paris : Librairie Hachette et Cie, 4ème édition.

 

 

Une réflexion sur “C’était comment avant : le recrutement des inspecteurs primaires en 1880-1890… et des inspectrices primaires…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s