Les ateliers

Quelques conseils pour débuter en petite, moyenne et/ou grande sections ; à modifier en fonction du profil particulier de la classe. Attention, les « ateliers » ne sont pas un domaine des programmes mais une organisation : sur l’emploi du temps bien écrire à côté les domaines principaux exploités.

Moyenne section, grande section :

On peut choisir le même domaine disciplinaire (ou pas). Prévoir 3 ou 4 ateliers (en moyenne 6 enfants par groupe).

EXEMPLE : LECTURE, travail sur les prénoms. Voici les ateliers proposés (attention, je n’ai pas indiqué les objectifs : nous verrons cela un peu plus tard) :

  1. Entourer le « i » (déjà étudié) dans les prénoms des 6 enfants inscrits à l’atelier.
  2. Recomposer son prénom avec des lettres découpées.
  3. Entourer l’initiale des prénoms.
  4. Avec l’enseignant : dans des livres de la bibliothèque (choisis minutieusement par le maître), les élèves doivent retrouver trois prénoms bien connus. L’enseignant apprendra aux enfants à bien se repérer dans le livre, à prélever des indices (l’initiale des prénoms), aidera ceux qui ont des difficultés en précisant la page du livre (ou le paragraphe) dans laquelle on pourra identifier le prénom. Les livres seront donc variés quant aux illustrations, aux écrits (nombreux ou pas), la taille des lettres…

24 enfants travaillent aux ateliers mais votre classe compte 30 élèves.

Les 6 enfants seront répartis dans les coins-jeux (par exemple, car votre classe peut être organisée en ateliers permanents) ; pas en activité libre, mais avec des consignes précises :

  • au coin cuisine, les enfants mettront la table complète pour 3 élèves dont le prénom contient un « a » (choisir 3 étiquettes prénoms), ces enfants invités, viendront ensuite manger au coin cuisine.
  • au coin poupées, les enfants habilleront 3 poupées avec des vêtements (préparés à l’avance) dans lesquels on entend [a] mais aussi en fonction du temps qu’il fait aujourd’hui. Car, si elles sont habillées correctement, elles sortiront en récréation avec les élèves (motivation).

Dans ce cas, les coins-jeux fonctionnent en ateliers avec une consigne et des objectifs à atteindre comme pour les autres ateliers. Tout cela étant indiqué sur la fiche de préparation.

Les ateliers seront vérifiés à la fin : il faut repérer très vite les enfants qui ont eu des difficultés (consignes non respectées…) et avec qui il faudra reprendre plus individuellement « l’exercice », à un autre moment de la journée. Ils doivent répondre à l’hétérogénéité de la classe : varier les consignes, le matériel, les rôles… Le plus difficile pour l’enseignant étant d’évaluer le temps que les élèves mettront pour réaliser leur travail. Souvent les ateliers en maternelle sont programmés sur une semaine ; cette souplesse dans le temps permet à tous les élèves de pouvoir travailler dans les différents ateliers (lundi, mardi, jeudi, vendredi pendant 35-45 mn environ). Le bilan avec les élèves est un moment fort en langage oral.

Le matériel étant déjà préparé, l’enseignant explique les consignes sur le tapis de regroupement à tous les élèves le premier jour, simplement mais plusieurs fois avec des termes différents pour être compris de chacun. Les jours suivants, les consignes étant déjà intériorisées, on pourra les redéfinir plus vite (en faisant intervenir les élèves ayant déjà travaillé dans ces ateliers) lorsque les élèves seront autour des tables.

Vous pouvez vous aider d’un tableau contenant 4 grandes cases et collecter des images que vous plastifiez et au dos desquelles figurent un scratch. Ainsi, vous aurez une couverture d’album, des crayons de couleurs, des ciseaux, de la colle… autant d’images affichées pour chaque atelier qui permettront aux élèves d’aller plus vite dans la compréhension des consignes ou d’anticiper celles-ci. Ces images vous serviront très souvent.

Présentation des ateliers

L’objectif principal étant la conquête de l’autonomie, ne pas demander un travail difficile et totalement nouveau ; les enfants doivent pouvoir travailler seuls d’où l’importance d’avoir réfléchi en amont à l’organisation de la classe, le matériel, les consignes, les interactions entre élèves…. réflexion qui dépasse largement le cadre d’une fiche de préparation mais qui est tout aussi importante et contribue à atteindre les objectifs spécifiques visés.

Petite section :

Les ateliers sont plus difficiles à mettre en place dans cette section car pour la majorité, il s’agit d’un apprentissage. Il est préférable de commencer très progressivement. Le maître pourra proposer des activités déjà connues dans des domaines disciplinaires différents. A cet âge, les enfants ne peuvent pas avoir la même autonomie que les moyens-grands mais ils ont besoin de travailler en groupes pour devenir sociables (même si ces groupes fonctionnent comme des élèves uniquement placés côte à côte). D’une durée n’excédant pas 30 mn, faire un roulement sur une semaine et sur plusieurs si nécessaire de façon à ne pas expliquer 3 ou 4 ateliers le lundi, mais un seul (deux au plus). Prévoir 3 ou 4 ateliers de 5 enfants.

On approfondit prochainement !

 

12 ateliers pluridisciplinaires à l’accueil (2ème partie)

Voici les fiches correspondant aux ateliers lecture et graphisme. Ces fiches sont à utiliser dans le cadre de ce projet. Pour cela, relisez bien « Mise en place de 12 ateliers pluridisciplinaires » qui explique le projet, ses objectifs et la réalisation de ces ateliers (post du 17 août). Sorties de ce contexte, ces fiches ne sont pas utiles pour les apprentissages des élèves…

Bonne appropriation !

ATELIER LECTURE

ATELIER GRAPHISME ECRITURE

 

12 ateliers pluridisciplinaires à l’accueil (1ère partie)

Je vous propose le descriptif et les fichiers correspondant à la mise en place de 12 ateliers pluridisciplinaires en moyenne et grande sections, lors de l’accueil du matin.

Ce projet est né d’un double constat : transformer l’accueil du matin , moment qui me paraissait pédagogiquement pauvre même s’il est affectivement nécessaire et prendre en compte l’hétérogénéité de la classe (moyenne et grande sections d’une trentaine d’élèves chaque année).

L’amélioration de ce temps matinal pour tous impliquait une mise en activité rapide et réelle s’appuyant sur les interactions entre élèves ; leur autonomie devenait donc une nécessité, une condition de la réussite de ce projet d’ateliers.

J’ai commencé par 6 ateliers et j’ai augmenté leur nombre jusqu’à 12 afin de proposer beaucoup de domaines mais surtout que chaque enfant ait le choix de son atelier. Je les ai mis en place dans trois classes différentes, avec une enseignante débutante qui faisait mon mi-temps à un moment. L’une de mes collègues les réalisait partiellement en petite section dès mars. Je sais également que des enseignants les ont transposés au CP.

N’hésitez pas à me faire part de vos retours !

 

MISE EN PLACE DE 12 ATELIERS PLURIDISCIPLINAIRES

ATELIER MATHEMATIQUES

ATELIER PRODUCTION D’ECRITS