C’était comment avant : le matériel de classe en 1890 ?

     C’est le décret du 29 janvier 1890 qui liste le matériel d’enseignement obligatoire (au minimum) que doit posséder toute école publique. Ce matériel est à usage collectif et individuel.

Dans toute école primaire élémentaire, le matériel à usage collectif comprendra au minimum :

– Un tableau noir avec ses accessoires ;

– Une armoire-bibliothèque pour le dépôt des cahiers, des livres, des documents administratifs et des fournitures scolaires ;

– Un tableau du système métrique ;

– Une carte murale de France ;

– Dans les écoles de filles, l’étoffe nécessaire à l’enseignement élémentaire de la couture.

Dans les écoles maternelles, le matériel à usage collectif comprendra :

– Des collections de jouets, d’images, de bâtonnets, lettres, cubes et autres jouets nécessaires pour les petits exercices, jeux et travaux manuels connus sous le nom de « méthode Froebel » ;

– Deux tableaux noirs, dont un quadrillé ;

– Deux ardoises à deux faces, dont une quadrillée ;

– une méthode de lecture en tableaux ;

– Un boulier ;

– Un sifflet, un diapason.

Dans les écoles primaires élémentaires, tout élève devra être muni au minimum des objets classiques ci-après énumérés :

1° Le cahier de devoirs mensuels prévu par l’article 15 du règlement organique du 18 janvier 1887 ;

2° Les objets de papeterie nécessaires pour qu’il puisse prendre part régulièrement à tous les exercices et devoirs écrits que comporte le programme de sa classe ;

3° En outre :

Dans le cours élémentaire (6-8 ans) :

– Une ardoise ;

– Un premier livre de lecture.

Dans le cours moyen (9-10 ans) :

– Des cahiers pour les devoirs journaliers ;

– Un livre de lectures courantes approprié au programme du cours moyen ;

– Une grammaire élémentaire avec exercices ;

– Une arithmétique élémentaire ;

– Un petit atlas élémentaire de géographie ;

– Un livre d’histoire de France.

Dans le cours supérieur (11-12 ans) :

– Des cahiers pour les devoirs journaliers ;

– Un livre de lectures courantes approprié au programme du cours supérieur ;

– Une grammaire française avec exercices ;

– Une arithmétique ;

– Un livre d’histoire de France ou d’histoire générale conforme au programme ;

– Un atlas de géographie ;

– Un livre d’instruction morale et civique.

Ouvrage Compayré Organisation pédagogique 1896

Source : Compayré G. (1896). Organisation pédagogique et législation des écoles primaires (pédagogie pratique et administration scolaire). Paris : Librairie classique Paul Delaplane, 6ème édition revue et corrigée, p. 238.

 

2 réflexions sur “C’était comment avant : le matériel de classe en 1890 ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s