L’atelier zéro : dispositif pédagogique permettant d’enseigner individuellement en classe entière

L’atelier zéro est un dispositif pédagogique facilitant la gestion des difficultés de certains élèves ou bien l’apprentissage d’une notion difficile pour l’ensemble de la classe mais de manière individuelle. Il vise donc la réussite scolaire individuelle.

C’est un dispositif que j’ai beaucoup utilisé en maternelle lorsque j’avais plus de 30 élèves. Il est transposable en élémentaire notamment.

Objectifs pour le maître :

– Enseigner individuellement à certains élèves au sein d’une classe entière.

– Être en capacité d’évaluer pour chaque élève les difficultés (obstacles) et pouvoir y répondre rapidement.

Objectif pour l’élève :

– Comprendre rapidement grâce à une intervention ciblée du maître.

– Dédramatiser l’erreur et ainsi gagner en confiance.

– Prendre le temps de bien comprendre.

Mise en place du dispositif :

Je conseille toujours, la première fois, de réaliser une fiche de préparation sur la notion faisant l’objet de l’atelier zéro, notamment si vous débutez afin d’évaluer si cette notion correspond bien à ce type de dispositif. En effet, ce n’est pas tout à fait un dispositif de remédiation mais un dispositif d’enseignement ; la notion à apprendre, comprendre doit donc l’être sur un temps court.

J’expliquais toujours le fonctionnement en amont et on le faisait « au théâtre » c’est-à-dire « pour de faux » afin de s’exercer collectivement au fonctionnement sans charge cognitive (pas de notion à apprendre en jeu).

Atelier zéro

  1. Prévoir une activité en autonomie pour l’ensemble des élèves (30 mn environ). Cela fonctionne très bien en moyenne et grande sections. Exemple : j’utilisais beaucoup le temps de début d’après-midi consacré aux arts plastiques. Cela peut être également plusieurs ateliers, un plan de travail, des exercices en élémentaire, des activités pédagogiques dont le jeu est le vecteur…  Chaque enfant doit pouvoir venir rapidement près de vous et se remettre à son activité initiale rapidement. Pas de peinture, travail nécessitant de se laver les mains etc.
  2. Vous installez 3 ou 4 tables individuelles ou 2 bureaux double côte à côte et de manière à être face à l’ensemble de la classe.
  3. Une fois que vous êtes installé au milieu de ces 3 places et que les élèves sont tous en activité, vous appelez 2 élèves qui viennent rapidement s’installer à votre droite et à votre gauche (2 d’un côté et 1 de l’autre si vous en appelez 3). Vous leur expliquez la notion, vous êtes modèle c’est-à-dire que vous pouvez écrire, lire… Vous réexpliquez autant de fois que nécessaire en variant et en vous adaptant à chaque enfant. Si un enfant a compris, assimilé, il retourne à son activité pendant que l’autre reste encore et vous appelez un autre enfant et ainsi de suite. Prévoyez une fiche avec tous les prénoms des élèves et une case « observations ».

Ce dispositif n’est pas fait pour les élèves en difficulté uniquement, sinon ils seraient vite stigmatisés. Il est fait pour l’ensemble des élèves et de temps en temps vous pouvez l’utiliser lorsque certains ont des difficultés. Il faut que ce dispositif concerne toute la classe afin que les élèves soient en confiance. Vous mettrez en moyenne, à peu près 4-5 séances de 30 mn afin qu’une trentaine d’élèves passent à l’atelier zéro. Au départ, cela laisse une impression de temps long (« je n’ai pas le temps de faire cela ») mais quand vous l’expérimentez, vous vous rendez compte que tous ont compris et vous saurez exactement comment chacun a compris.

Les bénéfices seront pour vous :

– Pas de remédiation nécessaire ou très peu.

– Bien connaître les problèmes d’apprentissage, de compréhension… de chacun.

– Possibilité de valider par l’observation.

– Une meilleure appréhension du temps nécessaire à chacun afin d’apprendre, comprendre une notion.

– Un entraînement pour vous à reformuler des consignes, des explications.

Pour les élèves :

– Une plus grande motivation intrinsèque et extrinsèque.

– Une plus grande confiance en ses possibilités de comprendre et d’apprendre.

– Une attention de l’enseignant portée rien qu’à lui.

Lorsque vous aurez fait cette expérimentation plusieurs fois pour des notions différentes :

– Une connaissance aiguisée de la manière dont chaque élève comprend et apprend.

– Une aisance pédagogique à varier les consignes et à s’adapter à chacun.

– Des encouragements distribués aux élèves.

– Une confiance en vous en tant que professeur.

– Un climat de classe plus serein.

Tout est perfectible, j’attends vos retours afin de peaufiner ce dispositif !

Retrouvez la vidéo sur ma chaîne YouTube ou ci-dessous :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s